19 octobre

Votre chien a-t-il le droit de dire non ?

Article invité rédigé par Simonne Raffa, propriétaire de De Main De Maître – Éducation et comportement canin.

Il y a bien des années, les chiens étaient considérés comme des biens matériels ou de simples outils de travail. La plupart des gens savent encore que la grande majorité des races de chien ont, au départ, été créées pour des tâches bien spécifiques :

  • Chiens de berger
  • Chiens de garde de troupeau
  • Chiens de garde
  • Chiens de chasse à vue
  • Chiens de terrier
  • Chiens de traîneau

Bien peu de chiens ont originellement étés créés pour simplement apporter un certain agrément à l’homme ! C’est donc avec une tradition très profonde, très ancrée, que nous avons tendance à tout « exiger » de la part de nos chiens. Puisque nous leur offrons des soins, un gîte et le couvert, nous avons bien souvent tendance à croire que tout nous est dû! L’obéissance, la coopération, et l’amour sans condition!

Peu à peu, l’industrialisation a rendu l’utilisation de chiens de travail désuète, et propulsé le chien au rang d’animal de compagnie numéro un! Leur seule et unique fonction est maintenant de nous apporter un certain agrément. Cependant, malgré toute la pression que subissent nos animaux de compagnie, ont-ils le droit de dire non?

Pourquoi votre chien devrait-il avoir le droit de dire non?

L’un des plus gros problèmes du Canis Lupus Familiaris est l’anxiété. Qu’est-ce que l’anxiété? C’est un trouble émotionnel qui se manifeste par un sentiment d’insécurité. L’anxiété est caractérisée par un sentiment d’appréhension, de tension, de malaise, de terreur face à un péril de nature indéterminée.

Ce qui peut justement aider le meilleur ami de l’homme, c’est d’avoir du pouvoir sur son environnement, d’être parfaitement conscient que si une situation l’effraie ou le met mal à l’aise, il pourra être écouté et y mettre fin!

Dire non en entraînement

Vous devriez toujours être à l’écoute de votre chien s’il n’a pas envie de vous obéir. Ici, je ne dis pas de n’avoir aucune obéissance de la part de votre animal, mais de comprendre les différents aspects qui font en sorte que cette fois-ci, il a peut-être un bonne raison de ne pas vouloir s’asseoir:

  • Il a peut-être mal
  • Peut-être est-il stressé dans cet environnement?
  • Il n’est peut-être pas motivé à s’asseoir (j’y reviens plus tard dans l’article avec des solutions!)

Écouter votre chien pourrait éviter de le pousser à se blesser, si par exemple votre chien commence à avoir mal aux hanches à cause de la vieillesse, de ne pas devenir un facteur de stress supplémentaire dans un environnement anxiogène, et même de vous permettre de repenser à ce qui motive réellement votre chien par rapport aux commandes que vous lui demandez (ne vous inquiétez pas, ce sujet sera abordé plus bas!)!

Dire non au quotidien

J’aimerais particulièrement aborder les sources de malaises principales chez nos amis poilus. Celles que bien souvent nous ne voulons prendre en considération, par manque de connaissances, et parfois-même parce que nous souhaitons ne pas écouter!

Les caresses et les manipulations

Nos adorons câliner nos chiens! Que pourrait-il y avoir de mal à vouloir donner tout notre amour? Tant que ceci est fait en tout consentement, en effet, il n’y a pas de mal! Toutefois, bien souvent, nous imposons à nos animaux ces moments de tendresse davantage qu’ils ne l’apprécient. Comment savoir si votre chien a envie de se faire caresser? Faire un test de consentement!

  1. Caressez votre chien quelques secondes
  2. Cessez de le caressez puis reculez
  3. Observez les résultats

Si Médor revient vers vous, il a probablement envie que ce moment de tendresse continue. Cependant, s’il quitte ou bien fige sur place, considérez qu’il a voté avec ses pattes, et qu’il n’a pas particulièrement envie que ce moment se prolonge.

Voici une petite vidéo pour vous aider à mieux visualiser les notions abordées :

Comprendre et respecter quand votre chien en a assez pourrait éviter qu’il en vienne à mordre, ou à grogner!

https://www.youtube.com/watch?v=fpcvlSAOvRo

Les grognements (et autres signes de menaces)

Les chiens communiquent via différents signaux et éléments sonores. Et, malheureusement pour l’humain chez qui ce signal a tendance à créer énormément d’émoi, le grognement en fait parti! Le grognement sert à faire comprendre à un autre individu (parfois vous 😉 ) qu’il doit s’éloigner, laisser un peu d’espace à celui qui grogne!

Ce n’est pas que votre chien ne vous aime plus, ni qu’il est impoli ou dominant. C’est tout simplement que, tel que vous, il a des limites! Les respecter vous évitera de vous faire mordre.

Malencontreusement, votre chien ne peut vous dire : « Peux-tu t’éloigner, cher propriétaire que j’aime plus que tout au monde, car je ne me sens pas en sécurité lorsque je mange un os et que tu t’approches si près ». Il ne possède pas la parole, alors le langage qu’il emploie peut parfois nous sembler un peu brut.

Peu importe la situation qui pousse votre chien à grogner, il est conseillé de rendre votre chien plus confortable dans ce contexte. S’il n’aime pas partager son os, apprenez-lui à partager en utilisant des méthodes positives. S’il n’aime pas se faire déranger lorsqu’il dort, ou lorsque quelqu’un souhaite le toucher ou l’approchez, faites de même. Il est aussi conseillé de contacter un éducateur canin afin de vous aider dans cette démarche et éviter tout incident.

N’oubliez jamais que le grognement est la seule parole que possède votre chien, que c’est parfois son seul moyen de vous dire « non ».

Les accessoires pour les promenades avec votre chien

Beaucoup de chiens ont peur à la vue de leur collier ou de leur harnais. Ils tentent de fuir, ou même vont se cacher! Bien souvent, ce n’est pas la pensé d’une promenade qui les angoisse, mais plutôt le fait de se faire manipuler et de se faire contraindre.

Bien que cette peur puisse paraître banale, l’évitement de votre chien manifeste un certain refus. Lui apprendre à aimer ces moments de manipulations, qui sont quotidiens, augmenteront sa qualité de vie.

Pour les chiens qui n’aiment pas mettre des bottes, nous pouvons par exemple leur apprendre à donner eux-mêmes leurs pattes afin d’enfiler leurs chaussons.

Pour les chiens qui n’aiment pas leur collier ou leur harnais, nous pouvons leur enseigner à entrer par eux-mêmes leur tête à l’intérieur.

Le but de ces exercices est de rendre Fido volontaire et coopératif. Pour faire ces apprentissages, utilisez les récompenses préférées de votre chien! Ne lésinez pas sur la qualité!

Bien que souvent les gens considèrent ces peur sans importance, prendre le temps de rendre votre chien plus coopératif lors de ces manipulations journalières augmente considérablement le contrôle qu’il exerce sur sa vie, et son bien-être par le fait même!

Du refus à la coopération

Si votre Médor ne vous obéit pas, ce n’est pas nécessairement qu’il n’est pas un chien bien dressé, qu’il souhaite vous défier, vous dominer ou qu’il vous boude. Afin que votre chien apprenne à mieux coopérer avec vous, à répondre à vos demandes, posez-vous les deux questions suivantes :

  1. Comment motiver mon chien à m’écouter?
  2. Comment apprendre à mon chien ce que j’attends de lui?

Ce sont les deux principaux problèmes en entraînement canin! En effet, pourquoi votre chien se fatiguerait-il à faire mille et une galipettes alors qu’il sait qu’il n’aura rien en échange? Iriez-vous travailler si vous saviez que votre patron n’allait pas vous payer? Et voilà! La clé en éducation (canine ou humaine) est de motiver l’individu!

Un autre pépin en entraînement est que notre chien ne sait pas ce que nous attendons de lui. Même s’il est motivé par ce que vous avez à lui offrir, il ne sait pas ce qu’il doit faire! Divisez vos séances d’entraînement en étapes facilement franchissables, qui augmentent en difficulté progressivement! Lorsque vous avez appris à lire, vous a-t-on donné comme première lecture Jean Paul Sartre?

En conclusion

Peu importe que vous accompagnez des humains dans leurs apprentissages, que vous soyez entraîneur canin ou dresseur de chevaux, un « non »de le part d’un être peut vouloir dire bien des choses! Le symbole d’un malaise plus profond, d’une peur, d’un manque de motivation ou de compréhension!

Article rédigé par Simonne Raffa, propriétaire de De Main De Maître – Éducation et comportement canin

Crédits photo : Chantal Lévesque

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.4/5 (20 votes cast)

Votre chien a-t-il le droit de dire non ?, 4.4 out of 5 based on 20 ratings

Wordpress SEO Plugin by SEOPressor