18 avril

Evitez que votre chiot ne devienne un chien agressif !

Dans les précédents articles ou vidéos, je donne quelques clés pour résoudre les problèmes d’agressivité de votre chien, mais le mieux est encore d’éviter qu’il ne devienne agressif et de tout faire pour avoir une super socialisation de votre chiot !

Comment faire pour que mon chiot ne devienne pas agressif envers les autres chiens ?

En fait, la majorité des choses qui vont marquer votre chiot se passe pendant la période de socialisation.

Cette période se termine à 4 mois mais on peut considérer toute la première année du chien comme vraiment primordiale pour son développement futur.

Ce qui veut dire que tout ce qui se passe durant cette période est déterminante.

Toutes les mauvaises rencontres, toutes les choses négatives qui lui arrivent vont être imprimées dans un petit coin de sa tête et auront des conséquences même des années plus tard.

Alors bien sûr il ne faut pas non plus devenir parano et ne pas vouloir que son chiot ne connaisse la vraie vie. Même de « mauvaises » interactions sont nécessaires, mais pas n’importe lesquelles et surtout, pas n’importe comment !

Quelles mauvaises interactions peuvent être dommageables pour mon chiot ?

En réalité je suis pour que les chiots et les chiens apprennent de leurs expériences et il en faut de toutes sortes, bonnes comme mauvaises. MAIS il en faut beaucoup plus de bonnes et quelques mauvaises et surtout pas traumatisantes (la limite peut vite être franchie, c’est là tout la difficulté).

Je prends un exemple. J’ai un chiot foufou qui saute partout et arrive toujours beaucoup trop brutalement vers les autres chiens. Oui c’est mignon parce qu’il est tout petit et qu’il nous attendrit mais dans le langage canin ce n’est pas bien élevé et les chiens ne connaissent pas la notion de mignon

Donc un chiot qui se comporte de la sorte doit comprendre que son approche n’est pas la bonne et la façon dont il va l’apprendre est très importante !

S’il rencontre un chien mal codé ou si lui même a vécu une mauvaise socialisation à ses congénères, il va apprendre de la mauvaise façon. Il va se faire agresser et la réponse à son mauvais comportement sera disproportionnée, elle va donc le marquer de façon négative.

A force de vivre de mauvaises interactions, il va reproduire ce mode de communication une fois adulte. Et cela créé un cercle vicieux. Ce chiot traumatisé, traumatisera d’autres chiots qui, à leur tour deviendront des chiens mal socialisés et ainsi de suite.

Alors comment faire pour que mon chiot soit correctement socialisé ?

Il faut que vous lui fassiez rencontrer les bons chiens ! Il est préférable qu’il en rencontre peu mais les bons, plutôt que plein de mauvais.

Certains chiots ne sont pas restés assez longtemps avec leur mère ou bien leur mère était trop permissive et ils n’ont pas rencontré d’autres adultes pour leur apprendre tous les codes canins.

On les repèrent vite. Ce sont des chiots qui ont une mauvaise approche ou qui ne comprennent pas les signaux de leurs congénères.

Par exemple, ils vont continuer de s’approcher d’un chien qui grogne. Et bien s’ils le font avec un chien équilibré, ils vont vite comprendre qu’après le grognement il arrive quelque chose de moins sympa.

Le chien équilibré va peut-être grogner assez fort pour lui faire peur, lancer les dents ou même le pincer un peu. Ce n’est pas une interaction positive mais le chiot va comprendre que la prochaine fois il vaut mieux rester loin d’un chien qui grogne. Cela lui évitera beaucoup de problèmes par la suite.

La socialisation est donc essentielle et comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir…

Quelle réaction adopter quand mon chiot vit une situation stressante avec d’autres chiens ?

Tout d’abord, il faut définir ce que l’on appelle « situation stressante » car chaque chiot va vivre des émotions différentes même dans une situation identique. Certains chiots seront plus sensibles, d’autres plus téméraires etc.

On peut voir qu’une interaction tourne à une situation stressante quand le chiot commence à être mal à l’aise. Le fait qu’il soit mal à l’aise n’est pas grave en soi s’il peut se sortir tout seul de cette situation et ce, rapidement. Et quand je dis tout seul, c’est sans utiliser d’agressivité démesurée ou de stress intense.

La situation dans laquelle Fido, un jeune chiot, joue avec un autre, Médor : Fido joue, mais trop brutalement, il insiste trop, il devient très énervant, cela se transforme en harcèlement. Là où cela ne va plus c’est quand le chiot Médor n’arrive pas à se débarrasser de façon polie de Fido.

Médor montre qu’il ne veut plus jouer, il commence à se lasser, il commence même à grogner un peu. Si vous laissez faire, votre chiot va se dire que l’interaction avec un de ses congénères est vraiment désagréable.

Soit Médor commence à monter en agressivité et là il apprend que des signes de communication plus « légers » ne fonctionnent pas et qu’il faut donc tout de suite se fâcher et montrer des signes de plus en plus dissuasifs.

Soit il va apprendre qu’il ne peut rien faire pour se sortir de cette situation et que donc il ne jouera plus avec un autre chiot de peur que la situation ne dégénère.

Dans tous les cas, on se rend bien compte que Médor a mal vécu son interaction avec Fido et si ce genre de situations se reproduit trop souvent il va finir par le généraliser à toutes les interactions.

Par contre, si Fido insiste et devient agaçant mais que Médor indique son mécontentement en arrêtant de jouer et que Fido comprend ses signes alors tout le monde est gagnant, une situation stressante a vite été résolue en utilisant une bonne communication canine.

Stopper ou non les mauvaises interactions entre deux chiots ?

Quand on est confronté à ce genre de situation on se sent bien souvent démuni, alors comment réagir ? On laisse faire pour que notre chiot apprenne ? On stop l’interaction au risque que notre chiot ne sache pas communiquer avec les autres ?

En fait il n’y a qu’une bonne réponse, intervenez quand vous voyez que votre chiot ne sait plus comment se comporter ou quand il commence à démontrer trop d’agressivité !

Vous êtes son humain, son référent, vous êtes le garant de sa bonne socialisation alors c’est votre « job » de faire en sorte qu’il vive bien chaque interaction.

Faites très attention cependant à votre propre émotion et votre propre façon de réagir ! Si vous êtes peiné pour lui alors il aura de la peine, si vous avez peur pour lui, alors il aura peur, mais si vous stoppez l’interaction de façon calme et sereine alors il sera calme et serein…

Si votre chiot Fido se fait malmener et/ou mordre, qu’il hurle comme un petit cochon que l’on égorge et que vous accourrez complètement paniqué, alors il va se dire, « ah oui j’ai raison de me mettre dans cet état, même mon humain est dans cet état ».

Par contre, si vous le laissez reprendre ses esprits puis allez le voir et lui dites, BRAVO !!!! Allez on va jouer, hop hop hop, on va jouer avec la balle, le bâton etc, alors votre chiot va se dire qu’en fait ce n’était rien tout compte fait !

Evidemment, évitez au maximum les mauvaises interactions mais il y en aura quoi que vous fassiez, le tout est de savoir comment réagir.

Vous ne voulez pas que votre chiot apprenne à être agressif pour se sortir des situations ou si vous ne voulez pas que votre chiot voie les autres chiens comme un danger potentiel, alors gérez son environnement et gérez les situations stressantes.

Je ne peux que vous conseiller d’aller dans une bonne école des chiots, qui utilise des méthodes en renforcement positif, comme la Primitif Addict Academy, et qui saura vous guider selon le caractère de votre chiot.

Pour cela, vous pouvez consulter le site du MFEC, il y a également une carte google interactive qui existe pour connaître les éducateurs utilisant ces méthodes là qui vous aideront au mieux pour la socialisation de votre chiot.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.5/5 (15 votes cast)

Evitez que votre chiot ne devienne un chien agressif !, 4.5 out of 5 based on 15 ratings

Wordpress SEO Plugin by SEOPressor