5 février

Indispensable ! Apprendre le « tu laisses » à son chien

Qu’est ce que ce signal ?

C’est un signal que j’utilise énormément et que je conseille à tous mes clients ! Il s’agit de faire décrocher son chien de l’objet de son attention.

Cela permet en fait de garder une « emprise » sur son comportement. On lui demande de laisser ce qu’il est en train de faire et ce, quelque soit ce qu’il fait.

Le plus difficile dans l’éducation d’un chien c’est de lutter contre l’environnement, généralement on n’a pas beaucoup de poids contre un lapin qui court, un os de poulet trouvé sur un trottoir ou sur la piste d’une femelle en chaleur.

Ce n’est pas un ordre magique et tout ce que je viens de décrire reste souvent plus intéressant que vous, mais plus vous aurez conditionné votre chien à laisser ce que vous lui demandez de laisser, plus vous aurez de chances de le rappeler à vous quand vous vous trouvez dans ce genre de situation.

Comment travailler ce signal ?

Le mieux est évidemment de commencer à le travailler dans un environnement pauvre en stimulation. Par exemple dans votre salon en ayant pris soin de ranger tous les jouets ou tout ce qui pourrait distraire votre chien. Je le répète souvent, mais c’est très important de commencer par quelque chose de facile pour ensuite augmenter les difficultés.

Une fois que vous avez choisi un bon endroit pour commencer, prenez deux friandises de valeurs différentes. Une friandise appétante mais pas succulente et une autre un peu plus intéressante pour votre chien.

Dans un premier temps, gardez la friandise moins appétente dans votre main fermée. Le chien va venir vous lécher la main et éventuellement la gratter pour atteindre et obtenir la friandise.

Vous tenez bon et dès que le chien se désintéresse de votre main et donc de la friandise, vous le récompensez en cliquant (si vous utilisez le clicker) ou en disant un « ouiiii », puis vous le récompensez avec la friandise plus intéressante. Le but n’est pas d’attendre que le chien ou le chiot se désintéresse complètement de votre main, mais juste quelques secondes suffisent.

Une fois qu’il le fait systématiquement il ne devrait même plus vouloir s’approcher de votre main car il sait que s’en désintéresser rapporte plus que de quémander.

On va donc ajouter crescendo de la difficulté en jetant la petite friandise au sol, en la lui mettant sous le nez, etc… A chaque fois, on attend qu’il s’en désintéresse pour lui donner la plus grosse friandise.

Une fois qu’il a bien compris ce qu’on lui demande, on peut introduire le mot « tu laisses », « laisse », « pas touche » etc. Trouvez le mot qui vous convient.

Maintenant que votre chien sait qu’il doit laisser sur ordre la petite friandise, car il sait qu’il aura mieux, à vous de passer à des friandises de différentes valeurs et dans des endroits différents.

A la fin de l’apprentissage de cet exercice, votre chien doit être en mesure de laisser un steak bien saignant tombé par terre !

Les clés pour réussir l’apprentissage du « tu laisses »

Le principe de cet apprentissage est que le chien associe le « tu laisses » à l’obtention de mieux ! Toujours mieux ! Et oui, pourquoi laisserait-il quelque chose de mieux que ce qu’il va recevoir ?

Si vous gagnez plus d’argent à rester à la maison, pourquoi iriez vous travailler ?

Donc toujours donner mieux pour que dans les situations où ce n’est pas possible, le signal soit tellement ancré que le chien ait envie de laisser ce qu’il fait pour vous écouter.

L’autre chose primordiale pour la réussite de cet apprentissage, c’est de ne jamais laisser le chien se renforcer tout seul en ayant réussi à attraper la friandise interdite ! S’il réussit à l’avoir, alors il s’auto renforce à ne pas vous écouter. Les fruits interdits sont toujours plus juteux que les autres…

Dans quel cas utiliser ce signal ?

Dans n’importe quelle situation où le chien est « bloqué » sur quelque chose. Le but est de le généraliser à toutes les situations.

Pour donner quelques exemples :

  • Quand le chien trouve un os dans la rue ou toute autre chose qu’il ait envie de manger.
  • Quand le chien voit un congénère et que vous voyez que l’interaction ne sera pas positive.
  • Quand le chien est sur une piste de chasse et qu’il a senti un animal à courser.
  • Quand votre chien aboie après quelqu’un ou quelque chose.
  • Bref quand vous voulez qu’il se détourne de l’objet de son attention.

En quoi est-il très important ?

Ce signal est un des ordres de base à apprendre à votre chien parce que tout au long de sa vie, il y aura toujours une situation où vous voudrez avoir un contrôle sur son attention. Ce n’est pas quand la situation se présente que l’on va réussir à garder un quelconque pouvoir, le chien n’a pas appris à bien se comporter.

Désamorcer une situation qui peut devenir problématique est une des choses les plus importante à savoir faire !

Faire très attention à ne pas trop l’utiliser… surtout avec les congénères.

Voici les dangers et dérives de l’utilisation abusive de ce signal : « Les dangers et dérives du « tu laisses »« 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas le partager en cliquant sur le bouton Facebook juste en dessous.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.7/5 (19 votes cast)

Indispensable ! Apprendre le « tu laisses » à son chien, 4.7 out of 5 based on 19 ratings

Wordpress SEO Plugin by SEOPressor