14 janvier

Où acheter un Shiba Inu ? Les élevages, les particuliers, les associations…

Voici un sujet qui va aider pas mal de personnes je l’espère. En effet, je suis beaucoup sollicitée, beaucoup de gens me demandent conseil sur les différents élevages et plus largement sur l’endroit où prendre un Shiba Inu. Cet article se veut également assez généraliste pour donner des pistes à tous ceux qui veulent prendre un chien, peu importe la race !

Ce n’est pas facile, quand on arrive dans le monde du Shiba, et du chien plus généralement, de s’y retrouver parmi tous les élevages et toutes les portées de particuliers. En effet, on ne connaît pas vraiment le standard de la race, on ne sait pas vraiment ce que l’on doit observer et repérer comme indice de fiabilité etc… Le Shiba commence vraiment à être de plus en plus populaire donc, de plus en plus d’élevages ouvrent leurs portes et de plus en plus de particuliers font reproduire leurs chiens.

Cet article ne va parler que des Shiba Inu LOF. Le débat du LOF/NON LOF fera sans doute l’objet d’un autre article alors je ne détaillerai pas ici les « pour » et les « contre ».

Les éleveurs de Shiba Inu, les élevages et les chenils.

Il faut commencer par comprendre la différence entre un élevage et un chenil. Un élevage ne va (et ne peut) produire que des chiens LOF, alors qu’un chenil peut produire des chiens NON LOF donc potentiellement des croisés. Ce qui veut dire que si vous prenez un Shiba dans un élevage, vous allez forcément avoir son pédigrée qui vous indique tout son arbre généalogique sur plusieurs générations.

Je vais donc ne parler ici que des élevages de Shiba Inu et pas des chenils (bien que les chenils puissent également produire des Shiba LOF). Plusieurs critères sont donc à prendre en compte pour se faire sa propre opinion.

1/ Peut-on visiter l’élevage ?

Babou le papa d'Akiko à l'élevage Of Inivruk

Babou le papa d’Akiko à l’élevage Of Inivruk

Il est très important d’aller visiter l’élevage où l’on souhaite prendre son chien. Cela nous permet de rencontrer l’éleveur, de voir tous ses chiens, les installations où se trouvent les chiens, échanger avec lui sur la race etc… Souvent cette visite est déterminante.

Si l’éleveur vous dit qu’il n’est pas possible de venir visiter, ou s’il vous dit de d’abord réserver un chien pour venir visiter, alors n’y allez pas ! Ce n’est pas une raison pour vous pointer à l’improviste dans un élevage et attendre qu’on vous fasse visiter, mais il est primordial d’aller se faire une première idée avant de réserver un chien.

2/ Peut-on voir les parents ?

Aussi important que de visiter l’élevage, il faut voir les parents. Cela nous donne une idée de l’état de santé dans lequel se trouve la maman. Et puis c’est tellement mignon de voir la maman avec votre futur chiot !

3/ La socialisation et les contrôles vétérinaires sont ils bien effectués ?

La socialisation est indispensable pour les Shiba Inu !! Il faut s’assurer que l’éleveur vous en parle et vous explique ce qu’il met en place pour la socialisation de ses chiots.

Les habitue-t-il à différents bruits ? Les met-il en contact avec différents et plusieurs matériaux, jouets et revêtements de sol ? Et plein d’autres petites précautions qu’il pourra vous expliquer.

La vaccination et l’identification par puce électronique est obligatoire, et le chiot doit vous être vendu avec un certificat de bonne santé. Vérifiez également que les tests de dépistage de certaines maladies soient bien effectués, ils sont de rigueur et doivent avoir été pratiqués.

Shiba_Socialisation_Sakura_Kensha

4/ Combien d’autres races produit l’éleveur ?

J’entends souvent dire que plus de trois races dans un élevage est le signe d’un mauvais élevage. Ce n’est pas vrai ! J’en ai eu l’exemple en Shiba Inu, deux éleveuses que je connais bien produisent plusieurs races et pourtant sont parmi les plus sérieuses et les plus respectueuses de la race. Effectivement, si l’éleveur produit 10 autres races différentes, il vaut mieux passer votre chemin.

5/ Comparer les différents « types » que produit un élevage.

C’est à dire quel genre de morphologie ont les reproducteurs. Est-ce qu’ils ont de grosses fourrures, est ce qu’ils ont un corps plutôt fin, est-ce qu’ils ont une tête plutôt ronde, etc… C’est la partie la plus difficile, car en tant que novice il est très difficile de se faire une idée. Le mieux est de comparer les reproducteurs de chaque élevage et de se poser la question, est ce que je préfèrerais avoir tel ou tel chien ?

Il faut également essayer de voir ce que l’éleveur a déjà produit, comment sont devenu les chiots qui ont cet affixe (nom de l’élevage). Ce n’est pas facile à trouver, mais sur les forums ou sur Facebook on peut essayer de trouver des informations.

Est-ce que l’éleveur a fait beaucoup de portées non conformes ou avec des soucis de santé notoires, etc… Sans oublier bien sûr, que le fait d’avoir produit quelques Shiba non confirmables ou avec des problèmes de santé, n’est pas systématiquement le signe d’un mauvais éleveur, mais que c’est plus la répétition des « erreurs » dont il faut se méfier. On peut aussi déterminer le sérieux d’un éleveur en fonction du prix de vente de ses chiens non conformes au standard, ils doivent être évidemment moins chers.

6/ Garde-t-il ses retraités ?

Il ne faut pas se focaliser sur ce point, mais disons que si l’éleveur garde quelques uns de ses retraités, on peut en déduire qu’il est vraiment attaché à ses chiens et qu’il ne les considère pas uniquement comme des marchandises. Cependant, ils ne peuvent pas garder tous leurs chiens pour des raisons évidentes et parfois il peut être intéressant d’adopter un Shiba Inu, retraité d’élevage comme on dit, si on ne souhaite pas de chiot. Vous offrirez donc à ces Shiba une super retraite dans votre famille !

Les particuliers.

Certains particuliers se lancent dans la reproduction de leurs chiens et de plus en plus en ce qui concerne les Shiba Inu. Il y a quelques années, les portées de Shiba étaient rares et les listes d’attente très longues. On ne trouvait pas facilement des chiots et encore moins chez les particuliers.

Aujourd’hui, ça a changé et sur les différents sites, les annonces se multiplient. A nous de faire le tri entre le particulier qui ne cherche qu’à se faire de l’argent, un passionné qui aime cette race et ses chiens, et ceux qui n’y connaissent réellement rien. Pour y voir plus clair, il faut faire comme pour les élevages, aller visiter, voir les reproducteurs, parler de la socialisation mise en place et regarder le sérieux du particulier. Comment faire pour savoir si un particulier est sérieux ou pas ? Il faut lui poser toutes les questions importantes sur le pourquoi de cette portée.

Meiko avec sa maman, née chez un particulier

Meiko avec sa maman, elle était née chez un particulier

Il faut aussi distinguer les élevages familiaux, qui sont à mi chemin entre les éleveurs et les particuliers. Ce sont souvent des gens qui ne font qu’une portée par an, qui ont pris un affixe et qui donc, s’engagent à ne produire que des chiens LOF. Il sont souvent vraiment passionnés et se renseignent plutôt pas trop mal sur tout ce qu’il faut savoir sur la reproduction. Les prix ne sont généralement pas moins chers que chez les éleveurs.

L’avantage des particuliers et des élevages familiaux, réside sans doute dans la socialisation et la vie en famille. Ils ont la plupart du temps peu de chiens et leurs chiens vivent donc en famille à leurs côtés. La grosse différence en revanche, c’est qu’un éleveur professionnel aura effectué beaucoup plus de travail au niveau de la sélection de ses lignées, de ses reproducteurs, qu’il aura travaillé sur les différents mariages et générations etc…

Les animaleries.

Alors par où commencer ? Tout d’abord, pas de chien LOF, et quand ils le sont, ils sont à des prix encore plus élevés que chez les éleveurs. Les chiens sont dans la très très grande majorité issus des trafics d’animaux, les parents sont élevés dans des conditions lamentables et inhumaines, ils reproduisent à outrance et quand ils ne servent plus, on les jette.

Les chiots sont quasiment tous malades et/ou pas socialisés. Ils sont, raison économique prépondérante, retirés beaucoup trop tôt de leur mère et n’ont donc acquis aucun des codes indispensables, sans parler de la problématique du sevrage sur la santé future. Je déconseille donc formellement, de prendre quelque animal que ce soit en animalerie ! On a donc également aucun suivi, que pourrait (devrait) faire un éleveur et un particulier.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu alors jetez un oeil à ce lien ( attention certaines images sont dures) : condition d’élevage des chiens d’animalerie. On ne sauve pas les chiens en les prenant, on continue à faire marcher le business et derrière ce sont les reproducteurs qui en payent le prix…

Les associations.

Les associations sont également un bon moyen de secourir un chien et de lui donner une autre chance. Certaines personnes cherchent des Shiba Inu déjà adultes, donc cela peut être très intéressant de prendre un chien adulte dans une association, spécialisée ou non dans la race en question. C’est une bonne alternative et vous rendrez heureux un chien qui a peut-être eu un début de vie difficile.

======

Parmi tous, vous êtes nombreux à me demander les noms de ceux que je recommande. Je vais donc mettre ici uniquement ceux que je recommande et ne porte aucun jugement sur les autres. Je préfère indiquer de bons élevages et ne pas parler des autres.

Les Portes de la Moria, je connais bien cet élevage pour y être allée plusieurs fois, et je vois souvent l’éleveuse (Ina) en expo. Elle est présente sur Facebook et sur un forum. Elle fait plusieurs races et est tout aussi passionnée par l’une ou l’autre. Je la recommande les yeux fermés !

Elevage_Shiba_Pdlm

Of Inivruk, alors bon, mes deux Shiba Inu viennent de là, donc inutile de dire que je recommande absolument les yeux fermés ! Roselyne, l’éleveuse, est une personne extra, toujours présente pour le suivi de ses chiots. Très attachée à tous ses chiens, elle a une meute de Husky qui vous accueille dès l’entrée, presque tous à la retraite.

Elevage_Shiba_Inivruk

=> Site Of Inivruk

Sakura Kensha, une amie à moi qui venait au début aux rencontres entre Shiba, puis qui s’est lancée dans l’élevage. Elle a aujourd’hui importé ses chiens d’un élevage aux USA pour avoir le type précis qu’elle recherchait. Elle a à cœur de bien socialiser ses chiots, et sa passion et son sérieux s’entend dans ses paroles. Ses installations sont super et l’accueil par sa Shikoku ne pourra que vous faire plaisir.

Elevage_Shiba_Sakura_Kensha

=> Site de Sakura Kensha

Voilà pour les élevages que je connais très bien et chez qui je suis souvent allée. Alors pourquoi ceux-là ? Tout d’abord car ce sont des élevages chez qui je me suis souvent rendue. J’en connais d’autres très bien avec qui je suis amie en expo ou sur Facebook, cependant je n’y suis jamais allée donc comme il fallait faire un tri et bien j’ai cité ici ceux que j’ai visité…

Cécile du Shibannuaire recense pour vous tous les élevages de Shiba Inu et vous permet de voir comment sont les chiens qui viennent de tel ou tel élevage. Si vous avez un Shiba, n’hésitez pas à l’y inscrire.

banniere_shibannuaire

=> Site du Shibannuaire

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.7/5 (46 votes cast)

Où acheter un Shiba Inu ? Les élevages, les particuliers, les associations…, 3.7 out of 5 based on 46 ratings

Wordpress SEO Plugin by SEOPressor