13 juin

[aromathérapie] Contre les puces et les tiques, que faire ? – Partie 2

Une démarche globale

Que vous utilisiez une protection naturelle ou non, elle n’est jamais assurée à 100%. Même traités avec le produit le plus offensif du marché, il faut surveiller nos animaux. Pour une efficacité quasiment sans faille, l’idéal est d’adopter une démarche globale. Couchage, chien, surveillance quotidienne, gestes de prévention : si tout est mis en œuvre, les parasites même les plus résistants n’arriveront pas à infecter votre animal.

Voici quelques gestes essentiels à retenir

Geste 1 : empêcher les infestations

Le plus traître dans la lutte contre les parasites, c’est l’environnement. Vous pouvez traiter parfaitement votre chien, si les puces ont colonisé son panier, c’est un combat perdu d’avance.

Pour les coussins non lavables ou simplement pour plus de sécurité, il existe des sprays qui peuvent s’utiliser sur la literie : http://www.comptoirdeslys.fr/nos-marques/anibiolys/preventifs/689-spray-antiparasitaire-chien-et-chat.html.

Je vous apprendrai même prochainement à réaliser votre propre spray répulsif.

Petite astuce : lavez régulièrement les plaids et coussins à haute température en ajoutant dans la lessive deux gouttes d’HE de lavande vraie, deux gouttes d’HE de géranium rosat et une goutte d’HE de tea tree.

Geste 2 : le shampooing anti-parasitaire

Il ne s’agit pas là de n’utiliser que cette protection, mais de la cumuler et de mettre ainsi toutes les chances de votre côté. Le marché regorge de shampooing plus ou moins efficaces. Ma préférence va à celui de Dorwest à la menthe pouliot http://www.easypets.fr/shampooings-antiparasitaires/781-shampooing-antiparasitaire-dorwest-menthe-chiens.html mais il en existe d’autres, notamment à la lavande, répulsif ayant également fait ses preuves. Le shampooing n’est pas très efficace sur le long terme mais c’est le premier geste à avoir si vous trouvez un parasite sur votre animal afin de le nettoyer et d’empêcher l’infestation.

Petite astuce : vous pouvez également ajouter des huiles essentielles dans le shampooing de votre chien. Pour une noix de shampooing, ajoutez 2 gouttes d’HE de lavande vraie et 2 gouttes d’HE de géranium rosat.

Geste 3 : évitez les contacts et inspectez votre chien

Il est souvent plus simple d’éviter les parasites que de s’en débarrasser. Faites notamment attention aux herbes hautes et buissons, repaires de tiques. Limitez les contacts avec les animaux non traités. Et, on ne le dira jamais assez, inspectez votre chien. Vous pouvez le faire sous forme de jeu, au moment du brossage, peu importe, mais surveillez le museau, la région des yeux et des oreilles, les aisselles et l’encolure pour les tiques, la croupe et l’encolure pour les puces. Plus la tique est retirée rapidement, moins le risque de transmission d’une maladie est élevé.

Vous en savez maintenant un peu plus sur les différentes manières de traiter efficacement votre chien. J’essayerai prochainement de vous proposez des recettes efficaces à faire à la maison. L’important est d’avoir conscience que la lutte contre les parasites externes ne se résume pas à mettre une pipette par mois dans l’encolure. Trop de maîtres pensent qu’avec un produit insecticide, tous les risques sont derrière eux. En vérité, quel que soit votre choix, l’essentiel est d’adopter une démarche généralisée et de cumuler les protections, naturelles ou non.

Article écrit par Lise, propriétaire de Starbuck, un Shiba Inu mâle de 4 ans et de Boomer, petite Akita Inu de 3 mois. Lise est une adepte des produits naturels, de l’homéopathie et de l’aromathérapie. Retrouvez tous ses articles dans la rubrique Mon chien au naturel.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager et à aimer ma page facebook.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)

[aromathérapie] Contre les puces et les tiques, que faire ? – Partie 2, 5.0 out of 5 based on 2 ratings

Wordpress SEO Plugin by SEOPressor